Site internet du Bureau des Congrès de Metz Métropole Site internet du Bureau des Congrès de Metz Métropole

Novembre 2016 - Caroline Chery-Burger

Le portrait du mois - Novembre 2016

Caroline Chery-Burger - co-pilote et secrétaire du réseau Est'elles Executive


Née à Bar-le-Duc, Caroline Chery-Burger partage son enfance entre les Ardennes et la région parisienne. Après un BAC Arts-Plastiques et un BTS Commerce International réalisés à Metz, elle complète sa formation à Paris par un diplôme en management de la culture et du marché de l'art, à l'ICART.
La première partie de sa carrière s'oriente vers la négoce et la médiation de l'art, d'abord en cabinet d'expertise privé puis en reprenant une galerie d'art, Le Manoir du Mad, située entre Metz et Nancy. Parmi tous les artistes exposés, on peut citer Buffet, Rohner, Brayer, Hilaire ou encore Charlélie Couture. En 2007, elle prend la décision de fermer la galerie et poursuit des activités indépendantes de courtage et agent d'artistes.
 


Pouvez-vous nous décrire votre activité ? nous parleR de vos projets ?

J'ai débuté il y a deux ans une seconde partie de carrière, axée toujours sur l'idée de médiation, non plus de l'art mais des talents, des compétences.
Je collabore avec mon époux qui depuis plus de 25 ans apporte aux entreprises et organisations son expertise en matière d'audit, conseil, formation et coaching.
Nous avons créé il y a deux ans une méthode réunissant nos compétences professionnelles respectives et notre passion commune des chevaux avec lesquels nous vivons depuis l'adolescence.
 
Cette méthode est ce qu'on appelle généralement « l'équi-coaching » et qui peut prendre diverses formes ; contact avec le cheval pour des publics handicapés, en difficulté sociale ou recherche d'apprentissage pour le développement personnel, développement des talents et compétences et l'accompagnement stratégique et opérationnel des entreprises et organisations.
 
Notre approche s'inscrit dans ces derniers objectifs et vise à mettre en oeuvre un outil original, ultra performent, accélérateur et facilitateur dans un processus d'accompagnement global.
En résumé, le cheval est un partenaire pédagogique avec qui les personnes formées interagissent à pieds sans le monter, dans un cadre sécurisé. Il a la capacité de les mettre en confiance ; pas de jugement, pas d'a priori des codes sociaux humains, et de lever très rapidement les blocages de compréhension et d'acceptation, offrant ainsi des conditions optimum d'apprentissage et de progrès.
Un post-accompagnement renforce les apprentissages et pérennise les bonnes pratiques.
Nous intervenons partout en France et au Luxembourg dans le cadre du recrutement, accompagnement au changement, assesment, formation managériale, cohésion-motivation des équipes.
 
Actuellement, je prépare une habilitation professionnelle innovante en matière de détection des talents et actualisation des compétences afin de potentialiser davantage encore les interventions auprès de nos clients.
Je souhaite également m'ouvrir rapidement au champ de l'orientation des jeunes et étudiants pour les aider ainsi que leur famille à choisir l'orientation scolaire et l'univers métier qui leur correspond le mieux pour réussir.
 
 

Quel est Votre lien avec Metz Métropole ?

Ayant vécue à Montigny-les-Metz pendant presque 10 ans, j'ai plutôt mes repères sur le territoire de Metz Métropole.
Même si depuis 16 ans j'habite en Meurthe-et-Moselle, mes habitudes et mes relations me portent plus naturellement vers Metz.
 
Par ailleurs, mes activités bénévoles s'inscrivent également sur ce territoire car je suis cofondatrice de l'antenne à Metz du réseau professionnel féminin du Grand Est EST'elles Executive.
Depuis janvier 2014, j'organise et anime des événements et rencontres avec d'autres femmes engagées dans le monde professionnel, la vie politique et associative de la région.
Depuis janvier 2015, je coordonne toutes les actions de notre antenne en Moselle et j'ai repris cet été le poste de secrétaire de l'association qui est présente aussi à Epinal, Nancy, Strasbourg et Luxembourg.
L'enjeu pour nous est d'offrir un réseau de proximité et d'apprentissage de bonnes pratiques, de stratégies et de soutien pour les femmes nourrissant des ambitions et un projet professionnel. Il s'agit aussi de promouvoir l'égalité hommes/femmes auprès des organisations soucieuses de ce sujet.
 
Je suis également impliquée dans une autre association messine, au fort de Metz-Queuleu, dont l'objet est de faire vivre la mémoire du lieu et de son histoire, principalement celle du camp spécial d'internement des résistants lorrains pendant la seconde guerre mondiale.
J'y mets principalement mes compétences au service de l'accueil des publics et de l'organisation des actions culturelles et artistiques.
 
Ces engagements sont des liens forts qui me relient à ce territoire et à ces habitants.
© Nelly Valais Photography
 

Que pensez-vous de Metz et de son agglomération ? Ses forces et ses faiblesses ?

Compte tenu de ma vocation initiale, je suis évidemment sensible à la beauté, à la richesse historique et patrimoniale de la ville. Le cadre de vie est vraiment attractif et je songe d'ailleurs actuellement à venir m'installer à Metz, dans le centre historique si possible.
Des progrès restent certainement à faire, par exemple en matière de qualité d'accueil offert aux touristes et consommateurs.
Un point fort est l'offre culturelle, diversifiée et intéressante si on est curieux de découvrir différents univers et pratiques artistiques. On ressent une poussée créative, non seulement dans le milieu artistique mais aussi économique. La jeune génération d'entrepreneurs est en capacité de réinventer l'économie de notre territoire et il faut que les institutions et autres acteurs économiques leur apportent le soutien et les conditions nécessaires pour réensemencer et redynamiser l'agglomération. D'autant que celle-ci dispose d'atouts indéniables grâce à sa localisation géographique à proximité des 3 frontières et son accès facilité à la capitale par le TGV.

Un des objectifs prioritaires selon moi devrait être d'attirer les talents, grâce à l'offre de formation pour les étudiants, grâce à l'appui à la création d'activité et d'entreprise et ensuite savoir maintenir ces talents sur le territoire quand ils se développent.
Je suis confiante car j'ai tendance à voir le verre à moitié plein et je rencontre tellement de personnes pleine d'énergie et d'idées. En reliant les talents, en soutenant les initiatives, en sachant aussi « sortir du cadre » je pense qu'on facilitera le renouveau de ce territoire.


Vous êtes Ambassadeur de Metz Métropole. comment imaginez-vous votre rôle ?

D'abord dans ma présence aux rendez-vous proposés qui sont toujours d'excellentes occasions de rencontrer de nouveaux acteurs du territoire et de tisser des liens professionnels ou amicaux.
Egalement dans la promotion du Club des Ambassadeurs autour de moi pour inciter les gens à le rejoindre.
Et aussi dans la promotion du territoire auprès de nouveaux habitants pour faciliter leur intégration et à l'extérieur pour participer au renouveau de son image et donner envie aux personnes rencontrées de venir le visiter.
 

Et enfin, Metz Métropole en 1 mot ?

Potentiel.