Site internet du Bureau des Congrès de Metz Métropole

Mai 2016 - Dominique Hennequin

Le portrait du mois - MAI 2016

Dominique Hennequin - Producteur et Réalisateur pour Nomades TV

Né à Metz, Dominique Hennequin n'a pas fait d'école de journalisme, mais a fait, comme il le dit lui même, son "compagnonnage" sur le terrain. Il commence son apprentissage du terrain grâce à des radios locales. Suite à un stage à TF1, il fait des remplacements sur la chaîne, puis assure les correspondances de Tours et Metz. Il monte ensuite son agence de presse Nomades en 2004 puis la société de production NOMADES TV en 2006.


Pouvez-vous nous décrire votre activité ? nous parleR de vos projets ?

Nous réalisons des reportages et des films documentaires pour les principaux diffuseurs : TF1, France Télévisions, ARTE, TV5, Ushuaia TV, ZDF mais nous avons aussi des collaborations avec Mirabelle TV et nous développons une activité institutionnelle.


Quel est Votre lien avec Metz Métropole ?

Je suis montignien par ma maison, messin par mon travail, mosellan et lorrain de coeur.
Metz Métropole est une dimension qui me convient bien. C'est  pour moi synonyme de ville ouverte vers l'extérieur. C'est aussi une question de taille critique pour exister au plan national et international. Je suis donc à fonds pour la dimension de métropole. Je pense que nous aurions dû créer l'axe Metz-Thionville depuis longtemps en y incluant toutes les communes du sillon mosellan. Cette agglomération a du sens et correspond aux besoins de l'époque.


Que pensez-vous de Metz et de son agglomération ? Ses forces et ses faiblesses ?

Il est temps d'être fier de notre ville et de son agglomération ! Tous ceux que j'accompagne dans cette ville pour la première fois me disent leur surprise de découvrir une ville magnifique et harmonieuse. Sur le plan économique, nous avons tous les atouts pour réussir avec ces frontières proches et il ne faut pas avoir peur.
Professionnellement, j'ai fait le choix de vivre à Metz et non à Paris et je ne le regrette pas. J'arrive souvent plus vite à l'aéroport Charles de Gaulle que mes collègues parisiens, je ne suis pas très loin de Strasbourg pour travailler avec ARTE. Surtout, je suis proche de ma famille et j'ai une belle qualité de vie, bien plus belle qu'à Paris, c'est certain !


Vous êtes Ambassadeur de Metz Métropole. comment imaginez-vous votre rôle ?

Quand je suis à l'étranger, je prends des nouvelles par le web en lisant le journal, je suis les résultats du FC Metz à distance, je garde toujours le contact et je parle de ma ville partout où je vais. Je dis souvent aux sceptiques qui imaginent encore une ville noire et sidérurgique, froide et triste: "venez passer un week-end, vous serez surpris". En repartant, ils me disent toujours leur étonnement, se sont cru à Florence ou dans une ville italienne, ont vécu de belles émotions à Pompidou. Ce sont eux nos meilleurs ambassadeurs !
 

Et enfin, Metz Métropole en 1 mot ?

La belle blonde.
                                                    
                                                                                               
© Thierry Simonet