Site internet du Bureau des Congrès de Metz Métropole

Décembre 2016 - Isabelle Toufanie

Le portrait du mois - Décembre 2016

Isabelle Toufanie - Directrice du magasin Printemps Metz

Après son BTS, Isabelle Toufanie intègre dès 1982 le groupe Printemps, à Lille, en tant qu'adjointe chef de département sur le secteur "Art de la Table". Elle sera ensuite nommée Chef de Département "Art de la Table", Chef de Département "Beauté", "Lingerie", puis animatrice "Réseau Beauté" pour la France (en poste à Paris).
Après un retour à Lille en 2001 en tant que Responsable Commerciale en charge des travaux et du repositionnement du magasin, elle devient en 2014 Directrice du Printemps METZ.
 


Pouvez-vous nous décrire votre activité ? nous parleR de vos projets ?

Je suis Directrice du Grand Magasin Printemps de Metz. Cette fonction englobe plusieurs missions très variées. Je suis à la fois garante et responsable de la sécurité des biens et des personnes, du bon fonctionnement et du respect des institutions représentatives du personnel, responsable des animations commerciales, du management de la qualité du service, de l'accompagnement de la stratégie de l'exigence au service du client, ou encore du travail à l'ancrage local et à la différenciation régionale,...


Quel est Votre lien avec Metz Métropole ?

Metz Métropole a mis en place une dynamique importante et le fait de faire participer les acteurs locaux dans les différentes réflexions comme la nouvelle marque de Metz Métropole est une force incroyable et existante, on se sent acteur et on a envie de faire rayonner la ville dans les autres régions, et donc d'être ambassadeurs.

Que pensez-vous de Metz et de son agglomération ? Ses forces et ses faiblesses ?

C'est une ville magnifique, verte et où il fait bon vivre (un nombre incroyable de meilleurs ouvriers de France dans les métiers de la bouche), la couleur du ciel me fait du bien (cela change de Lille qui est pourtant ma région de naissance et de coeur). La ville a cette force d'être en même temps un ville et tout autour un poumont vert qui rend la ville et la vie très agréable.
La force de Metz est sa localisation, le caractère de ses habitants, cette volonté farouche de bien faire, d'être courageux.
En parallèle, les lois mosellanes et la façon qu'ont les habitants de s'y accrocher est très dommage car ces lois sont issues d'un autre temps et nos voisins allemands l'ont bien compris car ils ont su évoluer.
À chaque fois que l'on me dit que les messins ont besoin de jours de congés supplémentaires et des dimanches pour être en famille, alors que les parking de Saarbrücken et Nancy sont remplis de voitures messines, cela me fait vraiment sourire. C'est une jolie contradiction.
 
© Nelly Valais Photography
 

Vous êtes Ambassadeur de Metz Métropole. comment imaginez-vous votre rôle ?

Mon rôle d'ambassadeur est de défendre la région, de communiquer sur ses forces dynamique et inviter mes interlocuteurs à s'y installer.
C'est également de créer un lien entre la culture et le commerce. C'est dynamiser l'ensemble des acteurs locaux à communiquer sur les forces de la région au-delà des zones primaires et secondaires, car Metz a besoin d'accroitre sa zone de chalandise vers l'ouest de la région pour rester dynamique. Actuellement, la zone de chalandise de la ville est de 40 kilomètres. Une ville de la dimension de Metz, avec une telle concentration commerciale, doit avoir une zone de chalandise d'au moins 80 kilomètres !
 

Et enfin, Metz Métropole en 1 mot ?

Audacieuse.